« Que la politique, vieille ou nouvelle, n’empêche pas l’émergence d’un Paris en grand, dont les Parisiennes et les Parisiens seraient le cœur ! C’est à eux, c’est à nous, d’écrire ce nouveau récit, collectivement, pour reprendre la marche de l’histoire. »

Gaspard Gantzer, Le Parisien, 23 juin 2018

Il faut construire ce « Paris en Grand » que méritent des habitants vivant toujours dans un espace clivé.

Un Paris plus juste, plus fonctionnel, plus harmonieux, est possible ; un Paris qui serait un modèle pour d’autres mégapoles mondiales.

Le sens de l’histoire de Paris, c’est le dépassement de ses 20 arrondissements, qui deviendraient l’hypercentre d’une métropole internationale. Pour construire un « Paris en grand », il faut faire tomber la muraille du périphérique, pour dépasser ce carcan psychologique, sociologique, économique, politique et administratif.

Il serait ainsi plus simple pour tous les citoyens, travailleurs ou entrepreneurs, de s’installer dans des logements ou des bureaux plus grands sans avoir l’impression d’être exclus de Paris ; plus simple aussi, pour les fonctionnaires qui font le lien social au quotidien, policiers, puériculteurs, aides-soignants, de vivre dans la ville où ils travaillent; plus facile à la jeunesse de traverser ce « Paris en Grand », pour s’amuser ou se cultiver. Un Paris riche des communes de ses trois départements limitrophes formant un territoire où l’on amènerait Paris partout, de Pantin à Montrouge, de Saint-Ouen à Ivry-sur-Seine, de Montreuil à Boulogne-Billancourt, en passant par les Buttes-Chaumont, Belleville, Montmartre, le Sentier, le Marais, les Champs-Elysées, le Quartier latin, Grenelle, Montparnasse, la Place d’Italie, Nation…

Ce « Paris en Grand » doterait la métropole parisienne de services publics unifiés sur ce territoire élargi, pour former un ensemble politique cohérent, où les citoyens seraient associés aux prises de décisions, suggéreraient des améliorations dans la gestion municipale et tireraient la sonnette d’alarme si une décision ne va pas dans le bon sens.

Elections municipales, les 15 et 22 Mars 2020

Limite d’inscription sur listes électorales : le 7 Février 2020

S’engager

Vous voulez nous rencontrer ? Participer à la campagne ? Rejoindre le mouvement ? Pour réussir, nous avons besoin de votre engagement.

Je m'engage

Proposer

Un problème dans votre quartier ? Une idée pour l’améliorer ? Des aménagements à revoir ? On vous écoute.

Je propose

Se rencontrer

Participer à un événement proche de chez vous et rencontrer tous nos candidats et leurs équipes.

Je viens

Nous avons besoin de vous

60% du montant de votre don est déductible de vos impôts